Strabon Livre IV :

CHAPITRE PREMIER.

La Gaule Celtique avant la conquête Romaine 

L’Aquitaine et la Celtique, séparées l’une de l’autre par le mont Cemmène, confinaient toutes deux au mont Pyréné. Comme nous l’avons dit, en effet, la Gaule transalpine a pour limite occidentale la chaîne des Pyrénées, laquelle touche à la fois aux deux mers, à la mer Intérieure d’une part, à la mer Extérieure de l’autre, et pour limite orientale le cours du Rhin parallèle au mont Pyréné; enfin pour limites septentrionale et méridionale l’Océan, qui lui sert de ceinture à partir de l’extrémité supérieure du mont Pyréné jusqu’aux bouches du Rhin, et la mer de Massalia et de Narbonne prolongée par la chaîne des Alpes depuis la Ligystique, où elle commence, jusqu’aux sources du Rhin.

Quant au mont Cemmène, il s’avance perpendiculairement aux Pyrénées, à travers les plaines de la Gaule, et vient s’arrêter juste au centre du pays, c’est-à-dire dans les environs de Lugdunum, après un parcours de 2000 stades environ. Ainsi dans le principe, tandis que le nom d’Aquitains s’appliquait aux peuples qui occupent, avec la partie septentrionale du mont Pyréné, tout le versant du Cemmène  en deçà du fleuve Garounas et jusqu’aux bords de l’Océan, le nom de Celtes désignait ceux qui s’étendent à l’opposite, d’un côté, jusqu’à la mer de Massalia et de Narbonne, et, de l’autre, jusqu’aux premières pentes des Alpes, et le nom de Belges comprenait, avec le reste des peuples habitant le long de l’Océan jusqu’aux bouches du Rhin, une partie de ceux qui bordent le Rhin et [la haute chaîne] des Alpes. Le divin César, dans ses Commentaires, suit encore cette division.

Géographie de la Gaule de Strabon vue par Chr. Goudineau

(1939 – 2018)

Extrait du texte de Pierre Moret
Université́ de Toulouse, CNRS – UMR 5608 TRACES   
Publié dans E. Boube, A. Bouet et F. Colléoni

Texte  complèt ici.

La Gaule de Strabon peut-elle être cartographiée ?

“Dans un article qui a fait date, Christian Goudineau a pris ce problème à bras le corps en tentant de donner de la « vision quasi géométrique » qu’avait Strabon de la Gaule une représentation cartographique la plus fidèle possible, étayée par l’examen détaillé des indications de distance et de forme contenues dans les livres II et IV de sa Géographie. La mise en lumière du schéma régulier, simple et équilibré qui présida à la délimitation des provinces augustéennes de Gaule est un acquis majeur de cette étude.”

Sa Géographie ne serait pas précise selon certains historiens.

Méthode du portrait robot

Voici tout de même un schéma que ces historiens contemporains  ont obtenu en utilisant la méthode du portrait robot.

Est ce qu’on peut créer une carte de la Gaule avec le texte de Strabon ?  La réponse est claire « Non ». Un portrait robot ne peut qu’amplifier les défauts dus au manque d’informations géographiques pour un territoire aussi immense et à la faiflesse des moyens technique de cette époque. 

Sept représentations de la Gaule de Strabon vues par des historiens.

Ouvrir le diaporama ci dessous

L’étude ci dessous vise à montrer que le texte de Strabon relatif aux Gaules est transposable sur une carte de France  moderne sans passer par un portrait robot. Celui-ci sert surtout à montrer l’étirement Est-Ouest disproportionné lié au calcul des coordonnées de l’époque.

 Sur Wiki : il est impossible même de nos jours de représenter avec exactitude la surface d’une sphère en trois dimensions sur un plan en deux dimensions. Toute carte est donc une représentation déformée de la réalité.

Voici trois cartes d’Europe de l’Ouest.

Celle ci est l’interprétation du texte de Strabon (-64/+25) par Chr Goudineau.

Une reproduction de la carte de Ptolémée. (100/168)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Ptolémée

Carte moderne de l’Europe en relief

lien de la carte

1) Les Pyrénées sont à l’Ouest de la Gaule

 Les Aquitains sont au Nord des Pyrénées

Strabon a écrit sa géographie une centaine d’année avant que Ptolémée trace sa carte.  Cependant il est plus facile de représenter son travail sur une carte récente pour apprécier les qualités ou les défauts de son texte plutôt que de se l’imaginer sur une feuille blanche.

Les Pyrénées sont une chaine de montagne sur un axe Est / Ouest légèrement inclinées vers le bas du coté Est. Les historiens n’ont tenu compte d’une seule partie de son texte: la Gaule transalpine a pour limite occidentale la chaîne des Pyrénées” Ils ont ignorée la deuxième partie qui dit que les Aquitains sont au Nord des Pyrénées. le nom d’Aquitains s’appliquait aux peuples qui occupent, avec la partie septentrionale du mont Pyréné”

La seule façon d’imaginer la chaine des Pyrénées compatible au texte de Strabon c’est de les dessiner sur un axe E/O compris entre 30° et 60°. Les historiens ont choisi un axe vertical qui rend ridicule soit le travail de Strabon soit l’interprétation qu’ils en ont fait.

2) La Gaule Celtique.

(avant la conquête Romaine) 

L’Aquitaine et la Celtique, séparées l’une de l’autre par le mont Cemmène, confinaient toutes deux au mont Pyréné.Un peu plus loin dans ce chapitre Strabon dira:Quant au mont Cemmène, il s’avance perpendiculairement aux Pyrénées, à travers les plaines de la Gaule, et vient s’arrêter juste au centre du pays, c’est-à-dire dans les environs de Lugdunum, après un parcours de 2000 stades environ. Les Cévennes vont de Narbonne au environs de Lugdunum (Lyon).Comme nous l’avons dit, en effet, la Gaule transalpine a pour limite occidentale (Ouest) la chaîne des Pyrénées, (incluse dans la Gaule)

la Gaule transalpine touche à la fois aux deux mers, à la mer Intérieure d’une part, à la mer Extérieure de l’autre,La Gaule transalpine touche l’Océan Atlantique et la mer Méditerrané.

3) Le cours du Rhin est parallèle aux Pyrénées. 

Clic sur image

Les Pyrénées sont tracées sur un axe SE / NO sur de nombreuses cartes anciennes. On peut le vérifier dans la collection Loeb-Larocque: (clic) 

Strabon Livre IV : CHAPITRE PREMIER.

la Gaule transalpine a pour limite orientale le cours du Rhin parallèle au mont Pyréné la Gaule transalpine a enfin pour limites septentrionale  (Nord) et Méridionale (Sud)  l’Océan, qui lui sert de ceinture à partir de l’extrémité supérieure du mont Pyréné (Bilbao) jusqu’aux bouches du Rhin (Rotterdam)

Le cours du Rhin suit un axe SE / NO entre le Sud du lac de Constance et Rotterdam.

L’axe des Pyrénées suit aussi une direction SE / NO si on lit la carte de Ptolémée.

Sur le portrait robot de C.Goudineau, ce fleuve est sur un axe Nord Sud puisque la chaine des Pyrénées est dessinée ainsi.

Ni la carte de gauche ni les informations de Strabon sont ridicules.

Clic sur image

4) La Gaule transalpine du Nord au Sud.

Strabon Livre IV : CHAPITRE PREMIER.

la Gaule transalpine a enfin pour limites septentrionale  (Nord) et Méridionale (Sud)  l’Océan, qui lui sert de ceinture à partir de l’extrémité supérieure du mont Pyréné  (Bilbao) jusqu’aux bouches du Rhin  (Rotterdam) 

La Gaule transalpine a enfin pour limites la mer de Massalia et de Narbonne  (De Narbonne à Marseille) prolongée par la chaîne des Alpes depuis la Ligystique (Ligures), où elle commence, jusqu’aux sources du Rhin (au Sud du lac de Constance)

Même si Strabon ne parle pas de la Bretagne, le contour de la Gaule est assez bien défini.

5) Les Cévennes perpendiculaires aux Pyrénées.

Quant au mont Cemmène, il s’avance perpendiculairement aux Pyrénées, à travers les plaines de la Gaule

Sur les portraits robots du diaporama précédent interprétés par nos historiens, les Cévennes sont sur un axe E/O vu que les pyrénées ont été dessinées sur un axe N/S.

Strabon ne donne pas de direction Nord Sud pour les Cévennes mais sa description est plus précise que l’interprétation qui en a été faite.

6) La limite Nord des Cévennes.

Quant au mont Cemmène, il s’avance perpendiculairement aux Pyrénées, à travers les plaines de la Gaule, et vient s’arrêter juste au centre du pays, c’est-à-dire dans les environs de Lugdunum, après un parcours de 2000 stades environ.

Le stade mesure 184 m

2000 stades  x 184m = 368 km:

360km entre Narbonne et Vienne  avec Géoportail en voiture sur nos routes modernes. (voir l’encart bleu en bas à droite.)

Si la mesure donnée par Strabon est bien entre ces deux villes, la précision de son texte est remarquable.

Au Nord de la future ville de Vienne Il n’y a plus de référence culturelle aux Cévennes. Elles sont toutes à l’Est de la ligne de partage des eaux des Cévennes. A l’Ouest c’est le Velay des Auvergnats. Exemples: St Didier en Velay, Montfaucon en Velay,Arsac en Velay….

7) Les trois peuples de la Gaule

Décrits par Strabon avant l’invasion Romaine

Les Aquitains

Ainsi dans le principe, tandis que le nom d’Aquitains s’appliquait aux peuples qui occupent, avec la partie septentrionale (Nord) du mont Pyréné, tout le versant du Cemmène (03) en deçà du fleuve Garounas et jusqu’aux bords de l’Océan.

Les Celtes

Le nom de Celtes désignait ceux qui s’étendent à l’opposite, d’un côté, jusqu’à la mer de Massalia et de Narbonne, et, de l’autre, jusqu’aux premières pentes des Alpes,

Les Belges

Le nom de Belges comprenait, avec le reste des peuples habitant le long de l’Océan jusqu’aux bouches du Rhin, une partie de ceux qui bordent le Rhin et [la haute chaîne] des Alpes. Le divin César, dans ses Commentaires, suit encore cette division.

La haute chaine des Alpes n’est pas le Jura elle commence au Sud du Rhône.

Dans ses commentaires César localise les Belges au Nord de la Seine (des Sennons).

En conclusion:

8) Le travail de Strabon est remarquable si on l’interprète correctement.

Pourquoi est ce que la chaine des Pyrénées n’est pas sur un axe E/O?  C’est surement du à l’estimation  du globe qui était à cette époque supposée beaucoup plus petite que sa taille réelle comme on peut le voir en cliquant sur la carte suivante du centre. Les cartes anciennes donnent elles aussi un axe des Pyrénées incliné à 45°. C’était la représentation encore impossible d’une spère sur une feuille plane

Tout ce qu’il a écrit est clair et se superpose correctement sur nos cartes récentes.

Il faut faire un grand écart de compréhension de son texte pour supposer que Strabon a vu la chaine des Pyrénées sur un axe N/S. Cette interprétation particulière va décrédibiliser son travail et le rendre ridicule (carte de droite).

Vous pouvez consulter d’autres cartes sur le site de vente du catalogue Loeb-Laroque

Carte d’Europe

L’Europe vue par Strabon

La Gaule de Strabon vue par Goudineau

Sur Wiki: il est impossible même de nos jours de représenter avec exactitude la surface d’une sphère en trois dimensions sur un plan en deux dimensions. Toute carte est donc une représentation déformée de la réalité.

Cette déformation est plus importante si le détail reprèsenté est gros sur la sphère. voir la Russie sur une planispphère. 

Print Friendly, PDF & Email