Document original

(clic sur image)

Document reconstitué

(clic sur image)

Désignation d’une commission de redressement de la table de Peutinger.

Pour localiser les villes Gauloises sur les villes françaises.

Pour résoudre le problème de localisation des villes Gauloises de la table de Peutinger Napoléon III commence par désigner une commission d’experts. C’est une vieille tradition Française. Pas d’internet à l’époque pas plus que de Google-Map, la commission a travaillé en utilisant uniquement la ressemblance phonique entre les noms de villes Gauloises avec celui des ville Françaises. Il y a pourtant une distance de notée entre chaque ville qui permettrait de vérifier la localisation mais personne n’en tiendra compte. Le résultat se fera au vote et sera publié sous Napoléon III est encore aujourd’hui celui qui fait officiellement référence. Voir la publication du professeur C. Goudineau  né le 5 avril 1939 à Neuilly-sur-Seine1 et mort le 9 mai 2018. C’est un archéologue et historien français, professeur émérite au Collège de France1, il est titulaire de la chaire des Antiquités nationales1 de 1984 à 2010.

 

Sous la houlette de Napoléon III une commission est désignée.

 

 

(clic sur image)

La commission propose une carte de redressement la Gaule

“Pour l’intelligence de la table de Peutinger publiée par Ernest Desjardin en 1869”

 (clic  image)

Cours consacré à la lieue Gauloise.

C. Goudineau: (05/04/39 – 09/05/18)

 

(Clic sur image pour accéder au cours)

Le problème du résultat de la commission:

(Tous les trajets mentionnés sur la carte sont concernés)

Voici un exemple entre les villes de Feurs Lyon et Vienne.

(Feurs => Lyon)       Forum  lugdunum     XVI lieues = 65 km
(Lyon => Vienne)       Lugdunum  Vigena   XVI lieues = 35 km.

 

Les distances entre les villes Françaises proposées par la commission de redressement de la table de Peutinger ne sont pas proportionnelles à celles de la table.

Quel est l’unité de longueur utilisée sur la table de Peutinger ?

Problème d’unité de mesure

Des questions se posent

La localisation officielle ne tient pas compte 

de l’unité de mesure

Imaginez vous traverser la France avec un GPS qui vous donne la route de Lille à Paris en miles  puis de Paris à Lyon en km puis de Lyon à Marseille en Stades. Sans être informé du changement d’unité. Le GPS ne serait d’aucun intérêt.

  C’est impensable. Le but de ce travail est de démontrer que la table de peutinger est très précise car ce ne sont pas les unités de mesure qui posent des problèmes mais:« Une mauvaise localisation des villes Romaines sur la carte de France ».

Les technologies nouvelles, en particulier Internet permettent à tout un chacun de consulter des documents numérisés, de recouper et comparer les sources plus ou moins anciennes, (cartes, écrits, dont des traductions sont très instructives à comparer).

Cet exercice soumet à la critique du plus grand nombre les écrits de spécialiste qui souvent, n’ont pas pu accéder de manière classique à l’ensemble de ces sources.

  L’ancienneté d’une erreur historique, répétée, reprise et rééditée sur des siècles par des générations de spécialistes de bonne foi et fort sérieux, ne devrait plus suffire à la transformer en vérité quand il est possible avec des raison valables et objectives de remettre en cause son origine. Cetterecherche de la vérité historique ne relève pas du révisionnisme mais de l’honnêteté intellectuelle et dans ce domaine il n’y a pas de diplôme universitaire. L’obstination même des spécialistes les apparentent aux anti Dreyfusards.

C’est encore trop souvent le cas mais il sera de moins moins possible de rejeter sans contradiction des travaux ou recherches d’amateurs passionnés, étayés grâce aux nouvelles technologies;   nouveaux outils de “police scientifique de l’histoire”,  accessibles à qui veut s’en donner la peine.

 Géoportail et Google Earth permettent de calculer les distances et itinéraires même anciens de manière très rapide et avec une grande précision.

P. Bourgis  

 

Print Friendly, PDF & Email