César décrit très précisément l’oppidum et la bataille de Gergovie, une quarantaine de détails nous sont fournis. Pas grand chose de ce qu’il décrit se retrouve sur la colline Clermontoise de Merdogne qui est celle du “Gergovie” officiel. Autant d’ incohérences ont ouvert la chasse aux “Gergovie” dans la plaine de la Limagne, il y en a cinq qui revendiquent le titre. Des découvertes importantes ont été mises à jour sur les oppida voisins. Plus nombreuses que sur le site officiel, celles ci ont imposées des corrections sévères au texte de César car Gergovie  n’est plus “Un” oppidum mais officiellement  “trois” oppida.

Les cinq oppida “Gergovie” Clermontois

1) Gergovie “Cotes de Clermont”  P. Eychard.

2) Gergovie Merdogne l’officiel: suite à l’hypothèse “G.Siméoni” de 1560.

3) Gergovie le Crest: “E.Mourey”. 

4) Gergovie Corent: “J.Barusch”.

5) Gergovie Gondole qui s’intégrerait officiellement dans un ensemble de trois oppida avec ceux de Corent et de Merdogne

6) Némossos la métropole des Arvernes décrite par Strabon a disparu du paysage Gaulois Clermontois. Elle a été remplacée arbitrairement depuis une cinquantaine d’année par Gergovie, “La patrie de Vercingétorix” (Strabon) .

Strabon:  Livre IV chapitre 2//3 “C’est dans le voisinage du Liger que sont établis les Arvernes : ce fleuve baigne les murs de Nemossus, leur capitale” 

Début de la contre enquête

 

César est à Décize sur le fleuve Loire actuel. C’est à 45 km à l’Est de sa confluence avec l’Allier. Il écrit:  livre 7 ch 34:

« César, à la tête de six légions s’avance vers Gergovie

le long de la rivière LAUER. »

 

La contre enquête, si on veut la faire sérieusement devra commencer par identifier les noms des fleuves entre l’époque de Jules César et l’année 1560. Cette date est celle de l’hypothèse hasardeuse de Siméoni qui a rapproché le nom d’une ferme Clermontoise nommée « Iergoi » a celui de « Gergovie »pour en conclure que la colline derrière cette ferme était l’oppidum de “Gergovie”

LE LIGER de César

clic sur image

LE LAUER de César

clic sur image

César: “Gergovie est sur le LAUER”  

 

Strabon: “Némossos est sur le LIGER”

 

SIC

Dans les trois galeries photos ci dessous, Ptolémée confirme que le fleuve Clermontois se nomme le Liger. Marcelin Boudet cite 19 textes anciens qui confirment le nom “Liger” du fleuve Clermontois. Enfin Strabon parle de Némossos la métropole des Arvernes dans le voisinage du Liger.

Ces auteurs qui ne se connaissaient pas entre eux n’ont pas été influencés par l’élucubration de Siméoni qui en 1560 estime que le nom d’une ferme “Gergoie” est la preuve que la colline qui est derrière elle est l’oppidum de Gergovie. S’ils se sont tous trompés, Gergovie pourrait être dans la plaine de la Limagne.

 

Le Liger de Strabon

Le Liger de Ptolémée

Le Liger au Moyen age

Vingt et un textes anciens, loin de la polémique “Gergovie” témoignent ci dessus que:

Le fleuve Clermontois se nommait “LIGER”.

César dit: remonter le fleuve  “LAUER” pour aller à Gergovie.

Comme Jules César, pour aller à Gergovie, il faut suivre

 “Le fleuve Lauer⇒ ” 

(Prononcer le Loère)

Pas le Liger. SIC

                                                                             Jules César

Print Friendly, PDF & Email