© Sur les traces de César

Années – 53 & -52

Livre VII : chapitre 6.

– 53 : Réaction à Rome.

Traduction : L.-A. Constans, 1926 :  “La guerre des Gaules” 

6. Quand la nouvelle de ces événements parvint en Italie à César, celui-ci, voyant que désormais la situation intérieure, grâce à la fermeté de Pompée, s’était améliorée, partit pour la Gaule transalpines. Une fois arrivé, il se trouva dans un grand embarras comment parviendrait-il à rejoindre son armée ? Si, en effet, il appelait les légions dans la Province, il voyait qu’elles devraient en chemin livrer bataille sans lui ; s’il allait vers elles, il se rendait compte que, dans les circonstances présentes, il ne pouvait sans imprudence confier sa vie à ceux-là même qui paraissaient tranquilles.

Ce qu’il faut retenir dans ce chapitre N°6.

Le calme est revenu à Rome. César est au courant des soulèvements. Il quitte Rome et arrive en Gaule. A ce moment de l’histoire on ne connait pas les troupes qui l’accompagnent. Il va avoir du mal à rassembler son armée dispersée sur ce territoire. Dans leurs camps, les légions ne risquent rien. Si elles se déplacent, elles sont en danger. Si c’est lui qui les rejoint, c’est lui qui se met en danger.

Carte explicative de la situation au moment où César entre en Gaule en – 53.

Toute la Gaule est en rébellion contre Rome sauf la Narbonnaise et les Eduens. Les Bituriges (Bourges), pourtant rattachés aux Eduens se sont ralliés aux Arvernes de Vercingétorix. Les Basques ne sont pas impliqués dans ce conflit.

 

La Gaule entre en rebellion.
Print Friendly, PDF & Email