“Quatre vallées, quatre “Signolles” d’Alerte.

Wiki: ville de Desaignes en haut de la vallée du Doux.

 Durant l’Antiquité, le village se trouvait sur une piste naturelle qui, en suivant le vallée du Doux, remontait vers le plateau ardéchois et le centre de la Gaule. Une piste passait à Désaignes, « la voie des Marchands ». Les Gaulois semblent s’être installés dans la zone de Pré-Lacour et de Pujol, le long de la rivière du Syalles. On trouve encore aujourd’hui des débris de poteries, voire des fondations de maisons. L’emplacement de la commune se trouvait dans le territoire helvien qui fut soumis à Rome et inclus dans la Province Narbonnaise dès 121 avant J.-C. Les Romains entreprirent d’améliorer les pistes existantes.

Une voie de communication importante suit la vallée du Doux. Elle contourne une chaine de montagne qui l’oblige a passer entre les”Signoles” de St Agrève et les “Seignovers” du château de Rochebloine. 

Localisation du bassin versant de lavallée de la rivière l’Eyrieux au Sud Est du Velay.

Deux postes sont sous le regard direct du Testavoyre.

 1) Les Signolles des Aulanières. 

 2) Les Signolles de St Agrève

Profil de niveau entre

 1) Les Signolles des Aulanières et le Testavoyre. 

 2) Les Signolles de St Agrève et le Testavoyre.

1) Le Château de Serray.

Persée: Le château de Serray

Dans l’étude ci dessous, pas de précision sur l’utilité de ce château perché et isolé sur un sommet. Comme pour les châteaux de la vallée de l’Eyrieux ils sont trop petit pour stoper une armée ennemie. Il sont certainement construit sur des anciens “Signoles d’alerte”.

On notera que le col des signolles est à proximité d’un ancien oppidum Gaulois. Il est noté sur la carte Géoportail.

2) Le Châtelard.

Il ne reste plus de château sur cette colline mais ici encore les noms sont interressants. La Garde et les Sagnes sur une crête de Colline. Le Châtelard est en vue directe sur le “Signolle de l’Aulanière”. Il surveille aussi le val du Furon au Nord, le val de la Vivance au Sud et la route de la Daronne qui remonte vers un col surveillé par le château de Rochebloine près des “Seignovers”.

 

 

3)  Les Signolles de St Agrève sur la vallée du Douzet.

Les Signolles de St Agrève sont depuis la Serre de la chapelle en vue directe sans obstacle géographique avec le “Testavoyre” . Ils surveillent la route qui monte le long de la vallée du Douzet afluent de la rivière le Doux. C’est vers St Agrève que les agresseurs seront acueillis s’ils prennent cette route.

4)  Les Seignovers du château de Rochebloine.

Les Seignovers du château de Rochebloine surveillent les deux boucles de la vallée du Doux ainsi que la route qui vient de la vallée de l’Ay par la Louvesc. Un vieux château est sur ce point de vue. Il est tout petit et il ne reste que des ruines. Ceci permet de penser que ce n’est qu’un poste de surveillance pas un seigneurie. Comme ceux de la vallée de l’Eyrieux, il n’y a pas de village aux allentour.

Wiki: Desaignes: Durant l’Antiquité, le village se trouvait sur une piste naturelle qui, en suivant le vallée du Doux, remontait vers le plateau ardéchois et le centre de la Gaule. Une piste passait à Désaignes, « la voie des Marchands ». Les Gaulois semblent s’être installés dans la zone de Pré-Lacour et de Pujol, le long de la rivière du Syalles. On trouve encore aujourd’hui des débris de poteries, voire des fondations de maisons. L’emplacement de la commune se trouvait dans le territoire helvien qui fut soumis à Rome et inclus dans la Province Narbonnaise dès 121 avant J.-C. Les Romains entreprirent d’améliorer les pistes existantes.

5)  Les Sagnes

Parfois dans cette hypothèse, les “Sagnes” sont sur le sommet aride d’une colline et ne correspondent pas au sens propre de ce nom “marécage”. Il sagit peut être d’une mauvaise retranscrition de “Les Signes”. Si c’est le cas, ils sont en prise de vue directe avec le château de Rochebloine et permettent de surveiller la route qui vient de la Louvesc par la vallée de l’Ay ainsi que la deuxième route qui remonte depuis la rivière “le Doux”.

Print Friendly, PDF & Email