© Sur les traces de César

Années – 53 &-52

Page de garde.

Sur les traces de César en Gaule.

La guerre des Gaules n’est pas un texte facile à lire. Les noms de nombreuses villes gauloises ont disparu et les patronymes barbares sont difficiles à mémoriser. De plus pour une bonne compréhension de ce texte, il faut naviguer en permanence d’un chapitre à l’autre avec un dictionnaire à la main pour chercher des informations. Les objectifs de ce livre sont dans un premier temps, de rendre son texte accessible au grand public en renseignant par chapitre toutes les informations indispensables à la compréhension de celui-ci.

Dans un deuxième temps, on va rendre à César ce qui est à César. Certains affirment qu’il aurait embelli son texte pour plaire au sénat romain. Dans ce cas, quel serait l’intérêt de décrire très précisément une défaite aussi lourde que par exemple, celle de Gergovie ? Il aurait pu ne jamais en parler et ainsi se borner à ne décrire qu’une longue marche en Gaule jonché de victoires plus éclatantes les unes que les autres. Ce n’est pas le cas. Gergovie est pour lui une lourde défaite qu’il décrit très précisément en vingt chapitres du N°34 au N°54 du livre VII. On verra ailleurs, que plusieurs fois dans son livre VII, il se trouve dans des situations inconfortables ce qui ne valorisent pas son image.

D’autres informations comme celles de Strabon (- 64 / + 25), le géographe Ptolémée (90 / 68) ainsi que des textes du moyen âge vont nous aider dans cette démarche. Comme pour César, on va respecter leurs textes et cartes au pied de la lettre sans les corriger par des interprétations partisanes sans fondement. La traduction en ligne de la guerre des Gaules par L.A Constans sera la référence principale pour ce travail. 

En – 53 Les Romains sont installées définitivement dans la Gaule Narbonnaise, le reste de la Gaule jusqu’à la Belgique est indépendante mais a été pacifiée par Jules César les années auparavant. Des légions Romaines sont cantonnées sur ce territoire pour maintenir l’ordre. Cependant, une conspiration secrète des chefs de tribus Gauloises se réunie chez les Carnutes (Chartres). C’est sur le livre VII que Jules César commente ces événements de -53 depuis Narbonne jusqu’à Alésia, le lieu de sa victoire totale sur la Gaule en -52.

Print Friendly, PDF & Email