Traversée des Cévennes par Jules césar

Quand on quitte le territoire des Helviens pour celui des Arvernes, celui du Velay est incontournable. Quelque soit l’hypothèse de Gergovie. Donc les Vellaves sont des Arvernes. S I C

 

C’est au chapitre suivant qu’il donnera un indice de la plus grande importance pour connaitre le col utilisé par les Romains.

César

 

7) César ordonne qu’une partie des troupes de la province et les renforts qu’il a amenés d’Italie se concentrent chez les Helviens, qui touchent aux Arvernes.

8) Les Cévennes, qui forment barrière entre les Helviens et les Arvernes, étaient en cette saison, à l’époquela plus rude de l’année, couvertes d’une neige très haute qui interdisait le passage

Cette arrivée inattendue les frappe de stupeur, car ils se croyaient protégés par les Cévennes comme par un rempart

Strabon

 

L’Aquitaine et la Celtique, séparées l’une de l’autre par le mont Cemmène, confinaient toutes deux au mont Pyréné.

Quant au mont Cemmène, il s’avance perpendiculairement aux Pyrénées, à travers les plaines de la Gaule, et vient s’arrêter juste au centre du pays, c’est-à-dire dans les environs de Lugdunum, après un parcours de 2000 stades environ.

 STRABON.

LIVRE QUATRIÈME


chapitre II

Paragraphe 2: 

Voici, maintenant, quels sont les peuples compris entre la Garonne et le Liger qui ont été, avons-nous dit, annexés à l’Aquitaine : les Helviens, d’abord, dont le territoire commence à partir du Rhône; immédiatement après lesHelviens, les Vellaves, qui faisaient partie naguère de la nation des Arvernes, mais qui, aujourd’hui, sont indépendants; puis les Arvernes eux-mêmes, les Lémovices et les Pétrocoriens, auxquels il faut ajouter les Nitiobriges, les Cadurques et les Bituriges-Cubes; sur le littoral, les Santons et les Pictons, les premiers, riverains du Garonne , les autres, riverains du Liger; enfin, les Rutènes et les Gabales, sur les confins de la Narbonnaise. Il y a de belles forges chez les Pétrocoriens, ainsi que chez les Bituriges-Cubes; des fabriques de toiles de lin chez les Cadurques, et des mines d’argent chez les Rutènes et chez les Gabales.

Point de Départ de l’expédition Cévenole de Jules césar

 

D’autres auteurs locaux apporteront des informations encore plus précises pour localiser le point de passage des armées de Jules César. C’est à St Romain d’ay que des silos de nourritures datant de cette époque ont été mis à jour. Persuadés que Gergovie était près de Clermont Ferrand, les découvreurs n’ont pas approfondis leurs recherches.

Traversée des Cévennes vue par les Clermontois

 Comme dans notre hypothèse de St Maurice de Lignon César traverse les Cévennes et se retrouve chez les Vellaves qui sont des Arvernes. La ville de St Paulien serait près du camp de Brutus.

sur Internet, la seule proposition trouvée concernant la traversée des Cévennes par Jules César est sur le PDF ci dessous. Par contre, des corrections du texte de Jules César sont appliquées sans aucune justification. Nous les avons surlignées.

ex: César parle de Vienne, ils remplacent Vienne par Alba la Romaine.

ex: César parle d’un aller / retour à Vienne en moins de trois jours. Si son expédition est près de St Paulien, à Cheval c’est complètement impossible surtout que deux jours avant son départ il y avait 1,8 m de neige (6 pieds). 

Print Friendly, PDF & Email