Vercingétorix est à Avaricum

Il veut porter secours à son peuple près du camp de 

Brutus localisé à un jour et demi de Vienne

Livre VII chapitre 8

 

 Des courriers Gaulois sont allés informer Vercingétorix de la situation d’urgence dans les Cévennes. Il est au pays des Bituriges,  peut être à  Bourges “Avaricum” quand il apprend la mauvaise nouvelle.

Vercingétorix se rend chez les Arvernes, là où les massacres ont eu lieu c’est à dire près de la frontière entre les Helviens et les Arvernes. Au chapitre suivant, César dira qu’il est à un jour et demi de Vienne, 60km au maximum

 

Livre VII chapitre 8 & 9

chapitre 8)

Vercingétorix apprend ce qui se passe ; tous les Arvernes, au comble de l’émotion, l’entourent, le pressent qu’il pense à défendre leurs biens, qu’il ne laisse pas l’ennemi les piller entièrement, surtout quand – il le voyait bien – tout le poids de la guerre était pour eux. Cédant à leurs prières, il lève le camp et quitte le pays des Bituriges pour se rendre chez les Arvernes.

Que s’est-il passé entre le départ d’Avaricum de Vercingétorix pour les Cévennes et son retour sur Avaricum ? ? ?

←    ???    →

chapitre 9)

(César a regroupé 10 légions à Langres) 

Quand il connaît la situation, Vercingétorix, à nouveau, ramène son armée chez les Bituriges, puis quitte leur territoire et se dispose à assiéger Gorgobina, ville des Boïens : César les y avait établis après les avoir vaincus dans la bataille contre les Helvètes, et il les avait placés sous l’autorité des Héduens.

 

Le texte de César est incomplet sur les actions de

Vercingétorix entre son départ et son retour sur Avaricum 

 

Quand César reparlera de Vercingétorix, ce sera pour nous dire qu’il regagne Avaricum. Que s’est il passé entre son départ d’Avaricum pour les Cévennes et son retour à Avaricum? 

 Bien que persuadés que Gergovie soit près de Clermont, ce sont des historiens du Velay qui ont relatés les évènements Cévenoles. Ils ont même localisé le lieu où cela s’est passé.  Ils ne citent pas leurs sources mais leurs travaux comblent ce qu’il manque au texte de César sans le dénaturer. Les troupes de César se sont faites massacrées. On peut comprendre pourquoi est ce que César n’en parle jamais. 

Depuis Bourges, Vercingétorix serait passé par la vallée de la Dore (Thiers, Ambert et Usson en Forez) pour venir massacrer les troupes de Brutus sur la frontière des Cévennes. La route de la plaine du Forez est à éviter. Elle passe chez les Ségusiaves clients des Eduens et eux même alliés et amis de César.

Ce sera la première victoire Gauloise avant Gergovie. Une fois la victoire Gauloise acquise (c’est ici que reprend le cours du texte de César, Chapitre 9 de la guerre des Gaules) Vercingétorix remontera sur Avaricum (Bourges), pendant que César est dans le Nord, il descendra sa troupe dans la plaine du Forez prendre Gorgobina la capitales des Boïens. 

 

Vercingétorix va massacrer les troupes de Brutus. Le lieu est précisé par le Dr Bachelier .

 

Ces textes sont complémentaires de celui de César sans le dénaturer et ils fournissent ce que les Clermontois sont incapables de commenter ou d’expliquer. On peut comprendre que César n’a peut être pas eu envie de commenter sa première défaite cinglante près de l’oppidum de Gergovie à St Maurice de Lignon.

 

Print Friendly, PDF & Email