Le Liger au moyen âge.

 

Marcelin Boudet

Maringues 1/12/1834 / Clermont Ferrand 4/07/1915

 

“L’Allier c’est la Loire et la Loire c’est l’Allier.”

Marcelin Boudet avait remarqué que les documents du moyen âge qui mentionnaient le nom du fleuve Clermontois parlaient du “LIGER”. Il en avait sélectionné quelques uns parmi des dizaines d’exemples existants sur les documents de cette époque.

 

Boudet et Napoléon III

 

Napoléon III avait besoin du personnage de Vercingétorix et voulait utiliser le plateau de Merdogne comme un temple laïc et nationaliste. Or le travail de Boudet ne pouvait pas plaire à l’empereur. En effet si le fleuve Clermontois se nommait le Liger avant 1560 date de l’hypothèse de la redécouverte de Siméoni, Merdogne ne pouvait pas être Gergovie puisque Gergovie est sur le LAUER. Donc le travail de Boudet contredisait l’hypothèse douteuse de Siméoni qui avait renommé le nom du fleuve Clermontois “Lauer”sur des documents. Sa carte fut reproduite au cours des siècles comme le confirme celle de  Johannes Blaeu.

Donc pour ne pas choquer l’empereur Marcelin Boudet a réalisé une pirouette littéraire exceptionnelle. Il a écrit que César pour distinguer la partie aval de la partie amont du fleuve l’aurait renommé de deux façons différentes. Le fleuve Clermontois serait alors:

 1) LAUER dans le langage populaire donc oral pour la partie en amont du bec d’Allier.(Sud)

 2)  LIGER par les écrits des gens lettrés pour la partie en aval du bec d’Allier.(Nord)

 L’empereur satisfait de sa conclusion a nommé Marcelin Boudet chevalier de la légion d’honneur. Désormais Gergovie peut maintenant être localisé sur le plateau de Merdogne au Sud Clermontois sans contradicteur sérieux. Le thème des Gaulois et de Vercingétorix leur chef aura désormais  son temple à Gergovie Clermont Ferrand.

 – Comment M.Boudet pouvait il connaitre le langage oral du peuple au moyen âge quand on vit au XIXème siècle? 

 – Pourquoi est ce que le peuple aurait adopté le langage de « César » pour désigner la partie amont du fleuve?

 – Pourquoi est ce que les lettrés auraient utilisés un nom différent pour cette partie du fleuve?

 – Seul César et la populace Arverne auraient nommés le fleuve Clermontois “le Lauer” 

– Strabon, Ptolémée et les érudits du moyen âge notaient “leLiger” pour le fleuve Clermontois.

 Si le travail de M.Boudet sur la désignation du Liger au moyen âge est remarquable, son hypothèse sur l’inversion des noms du fleuve n’est pas sérieuse. Cependant elle a été confirmée par Napoléon III est c’est peut être que depuis cette époque que les gens du département de la Loire sont devenus les Ligériens et ceux de la Haute Loire les “Altiligériens” alors qu’ils sont sur le fleuve Loire ou Lauer.

Par contre les habitants de la partie Nord en Aval du bec d’Allier sont bien les “Ligériens” mais depuis l’époque de Jules César pas depuis Napoléon III.

Extrait de son travail sur le Liger

P Bourgis

Son travail complet sur un document pdf Google 

P Bourgis

Print Friendly, PDF & Email